Cooperativa S.I.L.T. - Sarda Interpreti Lingue e TurismoCooperativa S.I.L.T. - Sarda Interpreti Lingue e TurismoSezione Chi SiamoSezione TerritorioSezione ServiziSezione Contatti

Territoire

Cartina del territorio di Alghero - Cliccare per zoom

Géographie
Alghero est situé au nord-ouest de la Sardaigne, dans le golfe homonyme. Une grande partie de son territoire s’étend sur la plaine de la Nurra, dans son extrémité occidentale se dressent les formations calcaires du complexe karstique de Capo Caccia, Punta Giglio e Monte Doglia. Au sud le territoire est formé surtout de roches volcaniques qui forment le vaste plateau de Villanova Monteleone et Bosa. De ce plateau plusieurs fleuves descendent vers la vallée. En traversant la plaine fertile, ils ont favorisé la presence de communautés humaines depuis les temps les plus réculés. La ville est entourée dans toutes les directions par des denses oliverais et de vignobles dont les produits étaient autrefois très importants dans l’économie locale.

Capo Caccia - Isola Foradada

Climat
Le climat est de type témpéré-chaud sous tropical avec les étés longs et secs et les hivers doux et humides. Les vents prédominants viennent des cadrans occidentales: les alizés adoucissent la grande chaleur de l’èté .De l’automne au printemps ce sont le vent de l’ouest et le vent du sud-ouest qui apportent les précipitations les plus importantes, tandis que le mistral peut souffler impétueux en chaque saison. Entre décembre et février pour quelques semaines, les courants de l’est favorisent le beau temps avec des nuits froides et des jours ensolleillés , c’est “ le sec de janvier” presque un prélude d’été au coeur de l’hiver.

Macchia mediterranea

Végétation
La végétation, autrefois caracterisée de forets de chenes verts et de chenes-lièges, est de nos jours caracterisée par le maquis méditéranéen; des vastes pinèdes ont été plantées le long de littoraux, tandis que la plaine de la Nurra d’Alghero présente un paysage relativement transformé par la présence constante de l’homme.

Alghero - Costa nord

Cotes
La région la plus représentative du territoire est la cote qui se développe sinueuse entre Fertilia et Porto Ferro à l’ouest nord- ouest d’Alghero. La partie plus intérieure du golfe présente des cotes basses qui comprennent la vaste plage de Maria Pia, San Giovanni, au sable très fin et blanc, le long de laquelle récemment s’est dévellopé le quartier balnéaire de la ville.

Le Prigionette - Centaurea Horrida

Le Parc Naturel Régional de Porto Conte et les Grottes
En continuant vers l’ouest, dépassées les célebres plages des Bombardes et Lazzaretto , le littoral devient de plus en plus haut jusqu’à prendre l’aspect de cote à falaise.
D’abord on trouve le promontoire de Punta Giglio qui délimite à l’est la baie de Porto Conte , l’ancien Portus Ninfarum des romains, le port naturel le plus vaste de la Mediterannée. Dans la partie la plus interieure de la baie on trouve la longue plage de Mugoni . Après, la cote continue à monter jusqu’à terminer par les impressionantes falaises de Punta Semaforo à Capo Caccia ( 204 m.) et Punta Cristallo (326 m.) qui surplombent la mer.
Dans les rochers calcaires jurassiques et miocènes qui forment cette cote le carsisme a créé des nombreuses grottes qui répresent des véritables merveilles naturelles., avec des salles tapissées de formidables concrétions, les plus célèbres desquelles et les seules ouvertes au public sont les grottes de Neptune, qui attirent chaque année des milliers de visiteurs. Pas loin on trouve la célèbre Grotte Verte ,de la quelle prend le nom une culture néolitique, la Grotte des Dentelles et Des broderies, la Grotte de Nereo, la Grotte Gea et beaucoup d’autres, qui sont magnifiques mais qui sont réservées seulement aux spéléologues.

Capo Caccia - PromontorioLe territoire decris au dessus, pour ses spécificités du paysage et pour ses biodiversités, représente l’un des biotopes plus interessants de la Méditerranée; y pousse en effet une flore luxuriante qui compte des nombreux endémismes parmi lesquels on remarque la rarissime Centaurea Horrida, le Limonium, la Barba Jovis et l'Erodium, tandis que les palmiers nains (Chamaerops humilis) poussent partout. Les essences arborescentes prédominantes sont surtout les genévriers et abondent des nombreuses espèces d’arbustes typiques du maquis méditerranéen. Dans le territoire de Porto Conte – Capo Caccia on trouve une réserve forestière qui s’étend pour quelques milliers d’hectares appellée Foret Domaniale “ Les Prisonettes” où il est possible admirer en pleine liberté des nombreux exemplaires typiques de la faune sarde : les petits chevaux de la Giara de Gesturi, les anons albinos d l’Asinara, daims, lièvres, lapins, sangliers, mouflons, tandis que sur les hautes roches de Punta Cristallo niche la dernière colonie de vautours griffons d’Italie. Sur les hautes falaises l’avifaune de passage stationne pendant la migration de printemps et d’automne entre le continent européen et l’Afrique. Dans les anfractuosités nichent des espèces rares telles que le goéland d’Adouin, le pouffin des anglais (Puffinus Puffinus), le puffin majeur ( Caonectis Diomede), le faucon pélerin, des nombreux goélands, les ramiers et les cormorans huppés (Phalacrocorax Aristotelis). Pour sauvergarder ce grand patrimoine naturel la Région Sardaigne a institué récemment le Parc Naturel de Porto Conte et Capo Caccia.

Lago di BaratzIl est prevu d’étendre la superficie du parc à la mer environnante qui est très riche en espèces biologiques endémiques et rares. Sur le fond poussent des vastes prairies de Posidonie Océanique, une plante marine supérieure très importante pour l’équilibre biologique de la mer, et des colonies du précieux Corail Rouge dont la peche , pratiquée dès l’antiquité a fait gagner à la cote d’Alghero l’appellation de “Riviera du Corail”. En allant de Punta Cristallo vers le nord, laissée derrière la magnifique crique de Porticciolo, dominée par une tour espagnole , on atteint la plage de Porto Ferro. Dans un environnement encore non contaminé, dépassé le système des dunes éoliennes qui se devellopent à l’est vers l’intérieur pour quelques kilomètres, on arrive au lac de Baratz, le seul lac naturel de l’ile, près duquel se trouve le Centre d’Experiences pour l’Education Environnementale

Alghero-Bosa - La RoccapintaAu sud de la ville la partie de cote de quelques 40 Km entre Alghero et Bosa réserve un spectacle charmant et sauvage très different de la cote à Nord- Ouest de la ville. Les hauts plateaux volcaniques, en descendant jusqu’au niveau de la mer en peu d’espace, forment des puissants ramparts de roches volcaniques multicolores, espacées de gorges profondes où niche une colonie de vautours griffons et des nombreuses espèces de rapaces qui , de temps en temps , rompent avec leurs cris le silence solennel de ce sanctuaire de la nature. La mer de couleur surtout émeraude baigne des pittoresques criques rocheuses et sablonneuses, certaines peuvent etre atteintes seulement par la mer. Ici vous pouvez jouir de vastes espaces deserts où sulement la nature est protagoniste. La meilleure saison pour profiter de tel enchantement est le printemps, quand le maquis méditerranéen explose avec ses couleurs et ses parfums enivrants en vous transportant dans une dimension au delà du temps et de l’espace.
Alghero-Bosa - La SperanzaA ne pas manquer la très belle plage de La Speranza, située à la limite entre Alghero et Villanova.